Le Schpountz

Comp. Marius

d’après Marcel Pagnol

On ne présente plus la Comp. Marius, désormais fidèles des Nuits. Après Marius, Fanny, César, La Trilogie aux Subsistances en 2016, ils reviennent à l’Odéon de Fourvière où ils avaient présenté Manon et Jean. Et pour clore le cycle Pagnol, c’est le portrait cruel, tendre et drôle d’Irénée Fabre se rêvant vedette de cinéma depuis son village natal à qui une équipe de tournage, amusée par sa prétention, fait signer un contrat bidon. Le Schpountz "montera" à Paris, sûr de son génie, et comprendra bien vite la supercherie… Mais il résistera, et d’accessoiriste deviendra acteur. Comme tous les héros de Pagnol, ce Schpountz nous ramène en terre humaine, les rêves, les peines arrachées aux cœurs vaillants, les amours absolues, la moquerie ordinaire. Comme toujours chez Pagnol, tout est terriblement et irrésistiblement humain.