L'espace furieux

Valère Novarina

Aurélien Bory

dirigé par Aurélien Bory assisté de Taïcyr Fadel

L’idée d’accueillir Aurélien Bory aux Nuits remonte à quelques années. Mais l’occasion ne s’était jamais réellement présentée. Cette année il va travailler à la création du spectacle de sortie des étudiants de la 76e promotion Jalila Baccar-Fadhel Jaibi de l’Ensatt. Une création qui fait diablement écho à un des spectacles les plus marquants de l’itinéraire de Bory : Plan B. Créé en 2003 avec la complicité de Phil Soltanoff et repris en 2016 avec les étudiants sortants du CNAC, Plan B met en rapport le jonglage et l’acrobatie dans un espace contraint. Alors nous avons imaginé que présenter Plan B quelques jours avant cette nouvelle création à l’Ensatt était une jolie manière de vous ouvrir l’appétit.

Un spectacle, pour et avec les étudiants de la 76ème promotion Jalila Baccar-Fadhel Jaibi

J’aborde pour la première fois un texte, j’aborde le théâtre par la physique de l’espace et je rencontre l’écriture de Valère Novarina qui est l’écriture la plus physique du théâtre. La physique de la langue rencontre la physique de l’espace”. À quoi reconnaît-on un artiste ? À son style et à ses obsessions. Aurélien Bory ne manque ni de l’un, ni des autres. En une petite vingtaine d’années, il a griffé une empreinte gracieuse et obsessionnelle dans la grande bergerie de la scène contemporaine en brassant sans complexes les arts visuels, le cirque, la danse dans la contrainte du mouvement et de l’espace. La création à venir parcourra dans une version rapide L’Espace Furieux de Valère Novarina.

En partenariat avec l’Ensatt
ensat.jpg