PORTISHEAD

PORTISHEAD

Thought Forms

Il y a vingt ans tout juste, la paisible région anglaise de Bristol fomentait une révolution musicale.

Dans la foulée du collectif Massive Attack, né quelques années plus tôt, plusieurs formations mettaient un nouveau son en orbite : le trip-hop. Parmi ceux-ci, Portishead (d’après le nom de la ville d’origine des musiciens du groupe) fut un des plus populaires. De Glory Box en Sour Times, ils firent de leur album éponyme un énorme succès populaire, ainsi qu’une des références clés de l’époque. L’alchimiste Geoff Barrow, tisseur d’ambiances musicales travaillées, et Beth Gibbons, chanteuse superlative, poursuivirent l’aventure collective le temps d’un deuxième essai couronné de succès, avant d’emprunter des routes séparées. Depuis, ces deux complices se retrouvent à intervalles réguliers pour faire renaître la magie de leur collaboration. En 2008, Third ouvrait une nouvelle ère dans la vie du groupe. Quinze ans après, les climats apaisés des débuts s’étaient mués en atmosphères dures et oppressantes, au diapason d’une époque plus crue. S’ils ont continué à donner des concerts depuis lors, les musiciens de Portishead n’ont pas encore livré de suite à cet album. Perfectionniste à l’extrême, le groupe pourrait attendre quelques années de plus pour le produire. En attendant, le voici en majesté dans le cadre du Grand théâtre, pour une rare venue française.

?