TEXAS

HIGHTRE

Éternelle Sharleen Spiteri, éternels Texas ! L’envoûtante chanteuse écossaise et son groupe sont de retour avec Jump on Board, un neuvième album studio dans la lignée de leurs meilleurs. Mais quel est le secret de cette pop magique ? D’abord, son irrévérence. Rock, folk, blues, disco… peu importe le flacon pourvu que Sharleen Spiteri y porte ses lèvres. La scène musicale de Glasgow, l’une des plus hétéroclites au monde, est sans doute pour beaucoup dans ce vœu d’éclectisme et de liberté. Il y a aussi, bien sûr, un sens inné de la mélodie accrocheuse, du refrain qui tue, doublé d’une émouvante sincérité dans l’écriture des textes. Enfin, un grain de folie, présent depuis le début. Qui a oublié ce riff de guitare joué au bottleneck sur l’intro de leur premier tube I Don’t Want A Lover, ou une décennie plus tard, ces coups de cloche sur le refrain de Summer Son ? SurJump on Board, il y a des guitares funk, des nappes de cordes façon ABBA et même un sample du thème du Bon, La Brute et le Truand d’Ennio Morricone. Douce et délicieuse folie…