Création / co-production

Titi Robin

Rebel Diwana

“Ma France à moi, c’était celle des musiques gitanes et arabes que j’entendais dans les communautés qui vivaient autour de chez moi, dans le village de l’Anjou puis le quartier d’Angers où j’ai habité. Il était logique que je m’en imprègne et construise à partir de là un vocabulaire qui me corresponde.”

Ainsi “Titi” Robin décrit-il le point d’origine de son cheminement musical et de sa philosophie de vie. Ceux d’un homme qui ne s’est pas immergé dans des langages venus d’Inde, du Maghreb, d’Andalousie ou des Balkans par goût de l’exotisme ; mais pour étancher une soif d’expression qui l’a toujours tenaillé au plus profond.

Après Gitans, Kali Sultana ou Les Rives, sa nouvelle création Rebel Diwana, présentée en exclusivité à Fourvière, marque un tournant dans son parcours. En réponse à la violence des temps, Titi Robin, entouré de jeunes musiciens parisiens et indiens, a choisi pour la première fois de s’appuyer sur des instruments de la culture occidentale (guitares électriques, basse, claviers, batterie) et sur certains de ses textes poétiques.

Un tournant, mais pas une rupture : radical dans le geste et le son, Titi Robin n’en garde pas moins cette langue modale, mélodique et rythmique très personnelle qu’il a forgée au fil du temps. Rebel Diwana est le manifeste d’un artiste qui, à double titre, se pose plus que jamais en homme de parole(s) : fidèle à ses engagements esthétiques, et désireux à travers eux de raconter au plus juste sa vision du monde.

En coproduction avec l’Epicerie Moderne
Après Le Monde de Robert Wyatt (2014) et une création signée Silvain Vanot (2016), Rebel Diwana est le troisième projet que les Nuits de Fourvière présentent en coproduction avec l’Epicerie Moderne de Feyzin, qui a accueilli en résidence Titi Robin et ses musiciens.
>>> Ecouter un extrait

En partenariat avec l'Epicerie Moderne
thumb_90_epicerie_moderne_0.jpg