BENJAMIN BIOLAY

LONNY / LA FÉLINE

Plus le titre est grandiloquent, plus l’album est intime. Voilà une règle d’or qui semble se vérifier, à mesure que s’étoffe la discographie magistrale de Benjamin Biolay. On le dit en connaissance de cause, puisque le lion caladois fait régulièrement étape aux Nuits, depuis sa première venue en 2008. Après le feu de son épique concert de 2010, la clôture en grande pompe de l’édition 2013, après la fresque argentine Palermo Hollywood présentée en 2016 en compagnie d’un groupe de musiciens sud-américains et d’un ensemble de quinze cordes, après l’hommage à son mentor Hubert Mounier qui restera l’un des moments les plus émouvants de l’édition 2018, le voilà de retour avec Grand Prix, un neuvième album studio récemment auréolé d’une Victoire de la Musique. Entièrement écrit à la guitare et faisant la part belle à l’énergie du rock en formule guitare-claviers-basse-batterie, Grand Prix marque la fin du cycle argentin (Palermo Hollywood, Volver) et le retour aux sources d’une pop orchestrale à la fois virtuose et totalement décomplexée.

En partenariat avec le Radiant-Bellevue