BIRÉLI LAGRÈNE TRIO

SARAH LENKA

Neuf ans après le mémorable Django Drom de Tony Gatlif et Didier Lockwood, Fourvière retrouve l’un de ses prestigieux protagonistes, Biréli Lagrène. Un “fonceur”, ce Biréli – c’est lui-même qui le dit. Mais attention : dans la bouche d’un guitariste qui a fait ses humanités à l’école manouche, ce mot n’est pas seulement synonyme d’affolante virtuosité. Si Biréli fonce, c’est surtout d’univers en univers, sur un chemin tout en détours comme seul le bon plaisir sait en tracer. “Django m’a aidé à aller voir ce qui se passe ailleurs”, aime-t-il à rappeler… Cette fois, c’est en trio avec Chris Minh Doky et Mino Cinelu (Weather Report, Miles Davis…) qu’il part en exploration, revisitant standards de jazz ou brésiliens en jouant à tout instant la carte de la musicalité télépathe et du phrasé sensuel. Swing, groove, justesse : ce Storyteller promet de porter l’art du récit à son sommet.

C’est la tendrement frondeuse Sarah Lenka qui signera la préface de cette soirée, en relisant notamment le répertoire bleu nuit de Bessie Smith.

Guitare Biréli Lagrène · Contrebasse Chris Minh Doky · Percussions Mino Cinelu