Circus Ronaldo

SWING

Première française

Avec Fidelis Fortibus, il était seul clown rescapé dans le cimetière des âmes et des choses disparues et tentait de ressusciter la grande famille du cirque traditionnel. Danny Ronaldo était bouleversant. Il trimballait à lui seul six générations d’artistes itinérants, résistants aux temps et aux modes, poètes devant l’éternel. C’était un solo (ou presque) absolument sublime. Avec Swing, il a déserté la scène au profit de son fils Nanosh, et guide cet ensemble de six jeunes circassiens dans l’atmosphère du cirque et des spectacles de variété de la première moitié du XXe siècle. Swing, c’est la puissance et l’allégresse des années 40, un pas de danse pour accueillir la septième génération Ronaldo. Swing, c’est du cirque patiné à l’ambiance rétro emmené par un big band. Swing, c’est la naissance de Nanosh Ronaldo qui éclot comme une fleur.

Je crois en Swing, parce que ses interprètes suscitent l’amour et l’empathie du public, sans savoir exactement comment ils font. Pour moi, c’est là que se situe la magie du cirque, plus forte qu’un sentiment de respect ou d’admiration.

Danny Ronaldo

-
Durée : 
1h35 environ

Avec le soutien de
parc-jard.jpg