DIANA KRALL

Sorti à l’automne 2020 en plein tunnel pandémique, This Dream of You, le dernier album de Diana Krall, était une collection intimiste de reprises de standards du jazz, agrémentée d’une chanson signée

Bob Dylan. On a alors cru avoir vu une lumière bleutée au bout du tunnel. C’était une illusion, mais aussi la confirmation qu’à force de côtoyer les classiques, la Canadienne semble les avoir rejoints. Le temps n’a pas de prise sur Diana Krall, qui a peut-être le pouvoir de le ralentir, voire de le remonter. Depuis ses débuts discographiques au milieu des années 90, la pianiste-chanteuse n’a pas vraiment changé. Ses albums ont différents parfums (Brésil, pop crossover, jazz orchestré), mais ils sont toujours reconnaissables à cette voix basse, aussi souple que râpeuse, et qui sait se lover dans tous les répertoires. Au sein d’une industrie musicale qui dévore les artistes et réclame de la nouveauté à tout prix, la douceur et la constance de Diana Krall deviennent une forme de résistance… Les fidèles qui la retrouveront aux Nuits de Fourvière après un précédent passage en 2013 pourront donc lui dire sans flatterie : “Tu n’as pas changé.” Et ajouter : “Merci.”


 

A découvrir

MARCUS MILLER

BAB L’BLUZ

Présentation

ARCHIE SHEPP & JASON MORAN
  • MARION RAMPAL

Présentation