NUIT SOUL

DON BRYANT & THE BO-KEYS

MAVIS STAPLES

J.P. BIMENI & THE BLACK BELTS

Débutée en 2016 avec le regretté Charles Bradley, la série des Nuits Soul de Fourvière s’enrichit d’un nouvel épisode qui vaut son pesant d’or brut.

Cette année, ce n’est pas un, mais deux mythes, Mavis Staples et Don Bryant, qui feront résonner haut et fort le chant de l’âme noire américaine. Tous deux mériteraient qu’on les surnomme « les jumeaux de la soul », tant leurs parcours sont à la fois proches et complémentaires. Biberonnés au gospel et au chant familial, ils ont accompagné la soul dans son virage politique, signant l’un et l’autre leur premier album en 1969. Mavis a œuvré en pleine lumière, multipliant disques majeurs et rencontres au sommet (Ray Charles, Prince, Bob Dylan, le groupe Wilco…). Don, lui, a préféré mettre sa plume au service de pointures comme Solomon Burke, Al Green ou son épouse Ann Peebles… avant de reprendre le micro en 2016 ! Tous deux sont des monuments. Sauf qu’il suffit d’entendre leurs derniers albums pour comprendre qu’ils ne sont pas des êtres de pierre, mais bien de chair, de sang et de feu.

C’est l’une des sensations de l’année qui ouvrira le ban : réfugié à Londres après avoir fui la guerre civile au Burundi, J.P. Bimeni signe une soul puissamment cathartique, bande-son saisissante d’une vie de miraculé.