LES SALONS DE MUSIQUE DES NUITS

FÉLICIEN BRUT, QUATUOR HERMÈS & EDOUARD MACAREZ

Le Pari des Bretelles

Le “pari” qui donne son titre à ce programme, c’est celui que l’accordéon, enfant des faubourgs et quartiers populaires, a fini par remporter en gagnant sa place dans tous les styles et lieux musicaux. Prenant exemple sur d’illustres aînés – notamment Richard Galliano, dont il reprend ici la Petite Suite française et le Tango pour Claude –, Félicien Brut est le brillant emblème d’une génération qui a autant forgé son art à l’école du bal que dans les conservatoires. Depuis 2017, son accordéon s’est associé aux archets du Quatuor Hermès et du contrebassiste Edouard Macarez pour traverser des territoires “où on ne l’attendait pas”. S’ouvrant avec une révérence à Marcel Azzola (le Vesoul de Brel), Le Pari des Bretelles s’échappe ainsi du côté de la musique savante, avec trois transcriptions inédites de Gershwin (Un Américain à Paris), Prokofiev et Piazzolla réalisés par le compositeur Thibault Perrine. Et c’est avec une pièce de ce dernier, spécialement écrite pour l’occasion, que s’achève ce parcours hors ligne : une Suite Musette qui fera un majestueux écho à la soirée de la veille dans cette même Salle Molière, consacrée à l’histoire du musette.