FESTIVAL IMPATIENCE

3 SPECTACLES AVEC LES LAURÉATS '19, '20 & '21
CIE SHINDÔ - ANAÏS MULLER & BERTRAND PONCET
CIE INTA LOULOU - YUVAL ROZMAN
CIE 13/31 - LISA GUEZ

LE FESTIVAL IMPATIENCE

Encourageant les démarches scéniques innovantes, stimulant les explorations des uns et éveillant la curiosité des autres, le festival Impatience, coordonné par le CENTQUATRE-PARIS depuis plusieurs années, en complicité avec Télérama, met en lumière les ambitions artistiques, scénographiques et textuelles des jeunes metteurs en scène et collectifs d’aujourd’hui dont les intentions se retrouveront dans la création de demain.

Décerné par un jury composé d’artistes, de professionnels de la culture et de journalistes, le prix du jury Impatience assure au spectacle primé une diffusion dans des lieux partenaires. C’est pourquoi, les premiers jours de juillet, les Nuits de Fourvière accueilleront à l’ENSATT les lauréats des trois dernières éditions du festival – Lisa Guez, Yuval Rozman, Bertrand Poncet & Anaïs Muller. Ils enchaîneront le temps d’une soirée leurs spectacles respectifs : Les Femmes de Barbe-Bleue, The Jewish Hour, Là où je croyais être il n’y avait personne.


18h LÀ OÙ JE CROYAIS ÊTRE IL N'Y AVAIT PERSONNE
CIE SHINDÔ
 

Ils sont deux, Ange et Bert. Perdus au milieu de nulle part dans un bal inhabité. Ils sont à la recherche d’une idole pour écrire leur histoire et pour décortiquer ce qui se passe dans la tête d’une écrivaine. Ce sera Marguerite Duras. Là où je croyais être il n’y avait personne est une grande valse dans la brume durassienne. Une grande valse patinée d’un dérisoire marié au romantique, d’envolées poétiques chavirées par un humour élégant.

 

C’est bien la grâce ou la puissance de jeu des interprètes qui a convaincu le jury professionnel. […] Les deux comparses Anaïs Muller et Bertrand Poncet, fondateurs de la compagnie Shindô, ont-ils charmé par leur délicatesse à fabriquer du théâtre sur la pointe des pieds.”

Emmanuelle Bouchez, Télérama


19h30 THE JEWISH HOUR
CIE INTA LOULOU - YUVAL ROZMAN
 

Ce soir, c’est l’inauguration d’une nouvelle émission radiophonique : The Jewish Hour, un talk-show en direct de Netanya. Un célèbre invité va venir bouleverser le cours de la soirée. Avec un regard tendre et caustique, Yuval Rozman décapite les apparences pour livrer ce deuxième volet inspiré de sa Quadrilogie de la terre et interroger avec humour ce que peut signifier d’être juif.

“The Jewish Hour ne craint pas le burlesque, ni l’excès, ni la provocation. […] Quant à Stéphanie Aflalo en journaliste, elle est éblouissante : une virtuose dans l’art et la manière d’incarner les névroses d’un pays à travers un personnage.”

Brigitte Salino, Le Monde


22h LES FEMMES DE BARBE BLEUE
CIE 13/31 LISA GUEZ

Qu’y a-t-il derrière ces portes que nous n’osons pas ouvrir ? Quels étranges désirs, dénis ou conditionnements poussent certaines dans les bras d’un prédateur ? Sur scène, pleines de désir et de vie, les fantômes des femmes de Barbe-Bleue nous racontent comment elles ont été séduites, piégées et n’ont pas pu/su s’enfuir…

Loin de la performance incantatoire, Les Femmes de Barbe-Bleue interrogent avec une lucidité vertigineuse le machisme et ses ravages.”

Philippe Chevilley, Les Échos

 


Fin de la soirée à 23h30 environ
Possibilité de restauration sur place avec Les Bons Plans de Tonton