MIDNIGHT OIL

Ils sont devenus, en écrivant Beds Are Burning en 1987, le porte-étendard de la cause aborigène et plus globalement de la cause climatique, parce que la défense de l’environnement passe évidemment par la lutte contre l’exploitation des terres les plus anciennes et préservées de notre planète. Vingt ans plus tard, c’est cette chanson que l’ONU choisit de faire chanter aux dignitaires et personnalités rassemblées au sommet de Copenhague. Mais les Australiens de Midnight Oil – The Oils, pour les intimes – ne sont pas qu’un “one hit wonder”. Officiant depuis le milieu des années soixante-dix, le groupe est responsable de pas moins de onze albums studio, dont le fameux Diesel and Dust de 1987 bien sûr, mais aussi bien d’autres merveilles, comme l’excellent Head Injuries de 1979, dans un style beaucoup plus heavy. Jetez-vous dessus pour préparer dignement ce concert-événement, le premier du groupe à Lyon depuis… probablement plus de vingt-cinq ans !