NUIT CUBAINE

OMARA PORTUONDO

ORQUESTA AKOKÁN

ULTIMO BESO

“Dernier baiser” : un émouvant parfum d’adieu flotte sur les concerts qu’Omara Portuondo a choisis de donner cet été, flanquée du pianiste surdoué Roberto Fonseca et de son Quartet. Mais la star du Buena Vista ne manque pas d’espièglerie… Et si ce titre mélodramatique était un clin d’œil, une allusion à la relation passionnelle que cette interprète sans rivale de boléros et de chansons jazz entretient depuis un demi-siècle avec son art et son public ? Plus qu’une révérence, ce “dernier baiser” est une invitation à d’amoureuses retrouvailles : un rendez-vous avec une diva au cœur nu qui, comme Billie Holiday, Amália Rodrigues ou Mercedes Sosa, a trouvé un langage universel en creusant au plus profond d’elle-même.

Et comme, du côté de Cuba, tout finit toujours par des pas de danse, c’est aux sons et rythmes échevelés de l’Orquesta Akokán que cette fête se poursuivra. Signé sur le label Daptone, pourvoyeur de soul, funk et blues millésimés, cet ensemble intergénérationnel partagé entre New York et La Havane est l’emblème du renouveau afro-latino. Cuivres pétulants, percussions de choc, chant de crooner et mambos décalquants viendront nous rappeler que, dans les musiques cubaines, on sait toujours repousser avec panache le moment de dire adieu.

Piano Roberto Fonseca Basse Yandy Martinez Percussions Ruly Herrera