PATRICK WATSON

AVEC L’ORCHESTRE NATIONAL DE LYON

Pour montrer de quel métal rare le Canadien Patrick Watson est fait, il suffit de décrire sa première apparition (c’est le mot juste) aux Nuits. C’était en 2018, à la fin de certaines représentations du Paradoxe de Georges que son ami Yann Frisch, prodige de la “magie nouvelle”, présentait dans son Camion-Chapiteau de 80 places. À peine redescendus du gradin et de leur nuage, les spectateurs, dans le petit espace d’accueil de ce lieu atypique, tombaient nez à nez avec un homme assis derrière un piano droit. C’était Watson qui, battant librement les cartes de son inspiration, allait près d’une heure durant les envoûter à son tour, de son inimitable voix de feutre froissé… En 2019, c’est au Grand théâtre qu’on retrouve cet ensorceleur, accompagné de son groupe et de 56 musiciens de l’Orchestre national de Lyon. Changement radical de cadre et d’échelle, mais la perspective reste la même pour celui qui, en studio comme sur scène, réenchante depuis quinze ans l’univers de la pop. C’est bien à une nouvelle soirée de magie que Patrick Watson invite le public – tous les publics, connaisseurs ou néophytes. Car voilà un spectacle qui aura l’étoffe des rêves, la beauté à la fois grave et joyeuse des jeux d’enfants, et la patte d’un vrai génie de l’invention.

En partenariat avec
onl-19.jpg