Rodrigo y Gabriela

LUCAS SANTTANA

Écho d’Echoes : sur leur dernier album intitulé Mettavolution, le duo Rodrigo y Gabriela reprend le morceau Echoes de Pink Floyd, qui occupait toute la seconde face de l’album Meddle en 1971. Leur version est presque aussi longue que l’originale, et elle transforme l’épopée floydienne en épure panoramique. Qu’attendre de moins d’un duo qui, il y a vingt ans, s’est mis à jouer tout ce qui lui passait par la tête et les oreilles avec seulement deux guitares acoustiques ? Venus du Mexique où ils ont fait leurs classes dans un groupe de métal, puis passés par l’Irlande et ses musiques à vivre (à boire, à danser, à pleurer) avant de connaître un énorme succès mondial, ces deux virtuoses ont créé leur propre style, instrumental mais éloquent, où les guitares acoustiques virevoltent et dialoguent en toute franchise, sans jamais tomber dans la démonstration technique vaine. Deux guitares et c’est tout. En musique, les contraintes forcent souvent à l’imagination. Et dans le cas de Rodrigo y Gabriela, elle est sans bornes.