STEPHAN EICHER

ARANDEL & INVITÉS

InBach

Les dix doigts de la main ne suffiraient sans doute pas à pointer tout ce à quoi Stephan Eicher s’intéresse, en musique, au cinéma, passant des concerts acoustiques à un spectacle avec des automates ou une fanfare, du rock à la techno-pop, de la musique de film aux concerts littéraires. Suisse, né à Münchenbuchsee un 17 août, Stephan Eicher se produit d’abord en Allemagne avec le groupe Grauzone et connaît son premier succès en France avec “Combien de temps”, titre de son quatrième album studio Silence – plutôt fracassant en l’occurrence. Puis c’est la rencontre avec le romancier Philippe Djian qui a écrit les textes en français de Stephan Eicher à partir de l’album My Place en 1989. Dont le tube “Déjeuner en paix”. Dès lors, le succès ne se dément pas, surtout sur scène où Stephan Eicher livre de véritables spectacles mille fois réinventés. En tout, ce seront seize albums en quarante ans de carrière, dont le dernier, Homeless Songs, est un carton public et critique.

C’est avec le Lyonnais Arandel que s’ouvrira la soirée sur la voie d’InBach, son album de toute beauté sorti sur le label InFiné. De toutes beautés, même, tant s’y révèlent des facettes insoupçonnées de l’œuvre du cantor de Leipzig. Ouvrir les angles et perspectives d’écoute : voilà la signature d’Arandel, héraut essentiel d’une scène électro qu’il ne cesse de décloisonner. Pour InBach, enregistré avec la collection d’instruments anciens du musée de la Musique, il a ainsi rassemblé des musiciens de tous horizons – baroque, pop, contemporain… Autour de son trio avec la productrice Flore et la claviériste Ornette, il en réinvitera certains sur la scène du Grand théâtre. Une autre façon d’éclairer l’universalité intemporelle de Bach.

Création d’Arandel en partenariat avec la Sacem