SYMPHONIE N°9

LUDWIG VAN BEETHOVEN

AVEC L'ORCHESTRE NATIONAL DE LYON

pour grand orchestre, quatre solistes et chœur

sous la direction de Ben Glassberg

On ne fête pas tous les jours son 250e anniversaire, et encore moins en affichant une santé si insolente… Conscients de la vitalité intacte de Ludwig van Beethoven (1770-1827) et de son répertoire, l’Orchestre national de Lyon et les Nuits de Fourvière avaient décidé de célébrer cet anniversaire dans le cadre grandiose du Grand théâtre en 2020. Qu’à cela ne tienne… cet été, nous fêterons à sa juste démesure son 251e anniversaire ! Pour ce faire, quel choix plus emblématique que la Symphonie n°9 ? Près de deux siècles après sa création à Vienne, cet insubmersible vaisseau-amiral de la musique symphonique reste un chef-d’œuvre hors norme, tant par sa durée que par son effectif orchestral et choral pléthorique, son quatuor de solistes chanteurs ou son fameux final en neuf parties. Mais la Neuvième est plus qu’un sujet pour le Livre des records : elle est d’abord une ode à la beauté d’une fascinante minutie, une horlogerie poétique aussi splendide à écouter qu’à regarder… Le tout couronné par l’inoxydable Hymne à la joie, dont il faut bien reconnaître que les idéaux de fraternité n’ont, ma foi, pas perdu une once de leur bien-fondé.

Durée 1h10

En partenariat avec l’Orchestre national de Lyon
onl-19.jpg