ZAZIE

Zazie avance. Encore et toujours. L’an dernier, elle dévoilait son dixième album, L’Essenciel, réalisé avec la complicité de l’orfèvre de studio Edith Fambuena. Douze nouveaux titres naviguant entre rock, chanson et électro, preuve qu’après trente ans de carrière, Zazie a définitivement opéré sa mutation électronique. Sans chasser piano et guitares, les machines sont entrées dans le monde de Zazie depuis une dizaine d’années, quelque part entre le pharaonique Za7ie et le chef-d’œuvre Cyclo, et ont apporté beaucoup de profondeur à son œuvre. Sur L’Essenciel, elles sont apprivoisées, à la fois omniprésentes et dosées juste comme il faut, de l’entraînant Speed, en ouverture, jusqu’à l’ultime piste, La Source, déroulée sur près de neuf minutes. Au milieu du disque, la belle ballade Nos âmes sont marque une exception. Sur scène, elle sera à n’en pas douter un magnifique pont entre nouveaux titres et anciens morceaux de bravoure.